Fraude au RIB – Lutte contre la fraude par ingénierie sociale

Comment se prémunir contre la fraude sur Internet ? Comme éviter que votre entreprise ne perde des milliers d’euros dans des escroqueries en ligne ? Les entreprises sont particulièrement ciblées contre les attaques en manipulation psychologique. Un exemple : l’arnaque au faux fournisseur.

Vigifraude ® est spécialisé en recherche de preuves numériques et  juridiques dans les affaires de cybercrime et de cyberdélinquance depuis 1999. Nous aidons également les entreprises à se protéger contre les escroqueries et les arnaques en ligne, en particulier celles qui visent vos services comptables et financiers. Contactez Alain STEVENS au 06 12 55 19 80

Le changement de RIB via usurpation d'identité
Le changement de RIB via usurpation d’identité

Sécurisation des paiements : arnaque au faux fournisseur

Fraude aux coordonnées bancaires : Comment ça se passe ? Les entreprises payent régulièrement les factures de leurs fournisseurs. Il est fréquent que ces entreprises ouvrent de nouveaux comptes bancaires, ou bien qu’ils changent leur procédures comptables pour diriger les règlements clients sur un autre compte.

Le principe est simple, un fournisseur vous appelle et vous demande de modifier ses coordonnées bancaires

Si un pirate arrive à connaître vos fournisseurs, les dernières factures à leur régler, alors le scénario de l’attaque au faux RIB est possible. Une fois ces renseignement collectés, le cybercriminel va usurper l’identité de votre fournisseur pour vous demander de changer son RIB. Ce n’est que bien tardivement que vous pourrez détecter l’arnaque, en particulier lorsque vous recevrez une relance. Pour vous, tout est correct en comptabilité, sauf que vous venez d’envoyer de l’argent à un pirate. Le faux fournisseur demande le paiement de factures sur un compte bancaire qui n’est pas le même que le compte habituel.

L'arnaque au président ou escroquerie aux faux ordres de virement
L’arnaque au président ou escroquerie aux faux ordres de virement

On assiste ces derniers temps à une forte progression de la fraude en entreprise, qui vise aussi les entreprises de petite taille, qui ne mettent jamais en place des mesures de vérification et de protection.  Nous pouvons bien sûr mener des enquêtes informatiques et des investigations numériques dans ces litiges, mais il est préférable de mettre en place des procédures de prévention pour limiter ces attaques.

L’arnaque au président et les autres fraudes aux entreprises ne sont souvent détectées que trop tardivement, sans beaucoup d’espoir de retrouver l’argent versé.  Toutes ces attaques mettent à l’épreuve le contrôle interne de l’entreprise qui n’est pas assez formé à ce type d’attaques. En France, 8 entreprises sur 10 ont fait l’objet d’une tentative de fraude en 2016. La fraude sur l’ensemble des moyens de paiements émis en France, a coûté plus de 750 millions d’euros en France.