Quel est le rôle du détective privé ?

L’enquêteur privé partenaire Vigifraude ® a pour objectif de vous fournir des informations utiles à la défense de vos intérêts. Il peut établir un rapport utilisable en justice.

Nous travaillons avec nos collaborateurs détectives qui sont en mesure de faire des filatures et des surveillances en France et à l’étranger.

Ils mènent également des enquêtes sur le terrain, pour rechercher par exemple des témoignages. Leurs missions sont variées et légales.

Le détective est un enquêteur de droit privé, c’est-à-dire une personne ayant un statut de droit privé, qui effectue, à titre professionnel, des recherches, des investigations et des filatures. Cette qualité d’enquêteur de droit privé (qui n’est pas une appellation ni un titre mais un statut juridique et social) est d’ailleurs partagée avec diverses autres professions qui n’ont aucun rapport avec les enquêteurs privés, notamment dans le cadre de procédures administratives, civiles, pénales, sociales.

Il ne doit pas être confondu avec le terme anglophone de « detective », qui désigne un fonctionnaire de police chargé de conduire les enquêtes officielles. Un fonctionnaire de police est dans tous les cas un enquêteur de droit public.

En France la profession est populairement désignée sous le vocable « détective » (sans l’adjectif « privé ») ou « enquêteur privé »1, et dans les romans sous celle de « détective privé ». Il n’y existe aucune appellation légale ou obligatoire ni titre protégé, mais on retrouve, dans diverses textes législatifs et réglementaires, plusieurs appellations génériques telles que agent privé de recherches, agent de recherches privées, agent privé de recherches et de renseignement, enquêteur privé, agence de recherches privées, activité d’enquêtes, agence privée de recherches.

En outre, l’enquêteur de droit privé — dont l’essence consiste à rechercher des preuves, notamment dans le cadre des procédures civiles et commerciales — est officiellement considéré, par les autorités publiques françaises, d’une part comme une profession de sécurité et, d’autre part, comme « un des acteurs privilégiés de l’effectivité même des droits de la défense » (source Wikipedia).